Walhain: avenir incertain pour le projet de zoning artisanal

C’est sous un tout nouvel éclairage de la salle du conseil que les conseillers communaux se sont réunis lundi 20 novembre pendant plus de 2h30.

Le zoning artisanal ne verra pas le jour de sitôt

Où en est le projet de création de la zone d’artisanat à Walhain? C’est la question posée par Avenir Communal dans un point ajouté à l’ordre du jour de la séance à la demande du groupe, dans l’opposition. Le dossier de création d’une zone d’activité économique mixte (ZAEM) sur les 10 hectares à l’Est du Chemin du Pont Valériane semble en effet complètement bloqué. Mais pourquoi?

Document tiré des fiches projets du PCDR de Walhain

Pour que le terrain situé entre la E411 et le centre du village de Tourinnes passe de « zone agricole » à « ZAEM », le plan de secteur doit être modifié. Ce changement doit passer par un plan communal d’aménagement révisionnel (PCAR). Fin 2016, la commune a introduit une demande d’autorisation de l’élaborer auprès de la Région wallonne. « Malgré plusieurs rappels, nous n’avons reçu aucune nouvelle du Ministre de l’Aménagement du territoire et des Zonings » a expliqué Nicole Thomas-Schleich (WAL1), échevine de l’Economie. Ce que confirment Nathalie Vaesken, architecte communale, et un représentant de l’IBW, chargée de l’étude et de l’élaboration du dossier, présents au conseil lundi soir.  « Nous avons appris par un contact tout à fait informel début novembre qu’il semblerait que notre demande n’est pas acceptée. Pourtant, la Région wallonne a approuvé le PCDR de Walhain dont l’une des fiches vise à créer le zoning. Il ne serait donc pas logique que le Ministre refuse notre projet. C’est en tout cas une réelle frustration de voir ce dossier bloqué sans explication » a ajouté la bourgmestre, Laurence Smets (WAL1).

Selon la porte-parole de Carlo Di Antonio que nous avons contactée mardi, un courrier a été envoyé à la commune la semaine passée. Du côté de Walhain, l’Echevin Jean-Marie Gillet nous confirme ce mercredi qu’un courrier est arrivé mardi 21 novembre à la commune. Dans celui-ci, le ministre invite les autorités communales à revoir le projet. Ceci afin de répondre aux avis négatifs donnés par plusieurs instances qu’il a consulté. Ces avis soulèvent une inadéquation entre les besoins, la localisation et le type de zoning proposé. Le reproche principal serait la trop grande proximité du projet avec les zonings de Perwez et Louvain-la-Neuve déjà existants.

30 000€ pour « Le Petit Favia »

30 000€ du subside communal pour 2018 vont être versés dès maintenant à l’ASBL « Le Petit Favia ». La crèche communal doit en effet faire face à des dépenses urgentes. « Le déficit structurel ne cesse de s’accentuer. L’avance de la commune augmente chaque année. 30 000€ sur 50 000€ de subsides, c’est beaucoup. Cela pose question. » relève Xavier Dubois (« Avenir Communal »). Le conseiller communal estime qu’il faut réaliser une analyse plus approfondie de la situation budgétaire. « Cela pourra être fait en commission Finance mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un service public. Nous voulons que le coût de la crèche reste abordable pour les parents » a conclu la bourgmestre.

240 interventions de la Zone de secours du Brabant wallon en 2016 à Walhain

Le conseil communal a également approuvé le volet communal du programme pluriannuel de politique générale 2017-2021 de la Zone de secours du Brabant wallon. L’occasion pour le commandant de la zone, le Major Philippe Filleul de présenter la zone aux conseillers. En 2016, les pompiers de la zone sont intervenus plus de 22 000 fois dont 15 000 fois en ambulance. Ce dernier chiffre ne cesse d’augmenter (2000 interventions en plus en 4 ans). « Cela s’explique notamment par le fait qu’il y a de moins en moins de médecins de garde. Les citoyens pensent aussi qu’ils seront plus rapidement pris en charge s’ils arrivent aux urgences en ambulance » a commenté Philippe Filleul. A Walhain, les pompiers sont intervenus 240 fois l’an dernier. Chiffre qu’il faudrait compléter par les interventions de la zone NAGE qui se déplacent également à Walhain.

La zone de secours, qui a vu le jour en 2015, va prochainement racheter quatre des cinq casernes de la zone (Braine-l’Alleud, Jodoigne, Nivelles et Wavre). Le poste avancé de Villers-la-Ville construit en 2012 est toujours inoccupé par manque d’effectifs. La situation ne devrait pas évoluer prochainement.

Fusion IBW-IECWB votée début décembre

L’absorption de l’IECBW par l’IBW devrait être votée les 5 et 6 décembre lors des assemblées générales extraordinaires des deux intercommunales. Alain Gillis, directeur général de l’Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant wallon et chargé de la fusion, effective au 1er janvier 2018, est venu expliquer celle-ci au conseil communal ainsi que la nouvelle structure: « In BW ». Celle-ci devrait développer de nouvelles activités comme le raccordement aux égouts par exemple. Les projets d' »In BW » sont nombreux. Parmi eux, la création d’un guichet unique auquel les citoyens qui construisent leur maison pourrait s’adresser. De la sorte, ceux-ci n’auraient plus qu’un seul interlocuteur pour tous les raccordements (eau, égoûts, électricité,…).

Blandine Rans

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *