Une étude sur la présence des pesticides dans l’air ambiant

La première étude sur la présence de pesticides dans l’air ambiant en Wallonie vient de livrer ses premières observations. Parmi les 12 localités sélectionnées pour cette étude, on retrouve celle de Gembloux. De mai 2015 à mai 2016, 46 substances actives ont été recherchées grâce à des échantillonneurs, des appareils de mesure. A Gembloux, il y en avait un dans l’enceinte de la Faculté, à moins d’un kilomètre des cultures les plus proches. D’autre part, un second volet de l’étude visait à rechercher des traces de pesticides dans l’urine des enfants. Au moment où une étude complémentaire est déjà en cours, voici les enseignements des données enregistrées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.