Les suites d’une interpellation citoyenne mouvementée à Perwez

Cette interpellation adressée au Collège communal, on la devait à Jacques Luyckx, un habitant de Perwez. Elle avait eu lieu le 20 juin dernier en séance du Conseil communal, à propos de Betterstreet, une application qui permet aux citoyen d’alerter la commune sur des problèmes constatés sur la voie publique.

Perwez : une interpellation citoyenne qui mène à un clash majorité-opposition

Une lettre ouverte de Jacques Luyckx

Dans une lettre ouverte aux membres du Conseil communal datée du 29 novembre, Jacques Luyckx fait référence à un communiqué du groupe Ensemble! publié cinq jours plus tôt. Dans ce communiqué, le groupe d’opposition perwézien revient sur un fait marquant de cette interpellation citoyenne : l’intervention du bourgmestre en titre de Perwez. André Antoine avait en effet profité de l’occasion pour évoquer le « harcèlement administratif » de Jacques Luyckx à l’égard du personnel communal, ainsi que son « engagement politique« . Le groupe Ensemble! avait alors dénoncé l’attitude d’André Antoine et l’illégalité de son intervention. En fait, seul le Collège communal pouvait réagir. Et André Antoine ne fait pas partie du Collège communal. Dans son communiqué, le groupe Ensemble! précise que la ministre des pouvoirs locaux, Valérie De Bue, « invitera la commune de Perwez à respecter plus scrupuleusement le prescrit de la règlementation en vigueur« .

Dans sa lettre ouverte, Jacques Luyckx prend acte. Il se dit également indigné d’avoir fait l’objet d’une « attaque ad hominem et d’un règlement de comptes, plutôt que d’un débat d’idées« . Jacques Luyckx redoute que « le dérapage¨[…] du 20 juin affecte la confiance et contribue à élargir davantage le fossé entre politiciens et citoyens. Il exhorte au passage tous les responsables politiques de Perwez, majorité comme opposition, à « redonner ses lettres de noblesse à la participation citoyenne« .

André Antoine réagit

Ce matin, nous avons demandé à André Antoine s’il souhaitait réagir. Le bourgmestre en titre nous précise en substance qu’il ne regrette pas d’être intervenu lors de l’interpellation citoyenne du 20 juin dernier, comme il le fait régulièrement au nom de la majorité DRC Plus dont il est le chef de file. André Antoine évoque 300 mails envoyés par Jacques Luyckx à la commune, ce qui a provoqué « une profonde lassitude du personnel communal« . Et le bourgmestre en titre de faire à nouveau référence à une circulaire du ministre Furlan qui l’autorisait à l’époque à intervenir en tant qu’expert du collège communal. A propos de la réaction de la ministre des pouvoirs locaux, André Antoine rappelle que Valérie De Bue appartient au même parti (le MR) que de nombreux élus du groupe Ensemble! « C’est uniquement politique » ajoute-t-il en se disant agacé. « Il y a ceux qui se perdent dans la vaine critique, et ceux qui travaillent » conclut André Antoine.

Emmanuel Schu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *