Les Chastroises se maintiennent finalement en D2 sans passer par les barrages

Après leur défaite 4-3, samedi, à Sterrebeek, les filles de Chastre pensaient devoir passer par les barrages pour se sauver en D2 nationale. Ce n’est, finalement, pas le cas. « Je regardais le programme des barrages, hier soir, publié par l’Union belge« , raconte Vincent Charlet, l’entraîneur des Chastroises. « Nous ne faisions pas partie des équipes reprises pour les disputer. Je n’étais pas vraiment étonné. Je savais que des potentiels montants de P1, des provinces de Liège et du Luxembourg, avaient refusé d’accéder à l’échelon national. C’est la preuve qu’il y a tout de même une différence de niveau avec les séries provinciales« , poursuit Vincent Charlet.

Classées dixièmes de la D2B, les filles de Chastre sont donc bel et bien sauvées et évolueront toujours dans cette division la saison prochaine. « Notre maintien sportif est mérité. Nous avons engrangé 34 points. Dans un championnat composé de 14 équipes, je trouve que c’est logique que nous soyons sauvés. Mais, le classement était particulièrement serré. Il n’y a que 8 unités d’écart entre le cinquième et nous-mêmes. Notre parcours de cette saison est plus honorable que celui de l’année passée. »

Les Chastroises sont donc en vacances. Mais, du côté du staff, on prépare déjà le prochain exercice. Plusieurs joueuses devraient venir renforcer l’équipe. Le coach, Vincent Charlet, n’a pas souhaité dévoiler de noms pour le moment.

 

Thomas Béchet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.