Gembloux : la FWA déterminée à soutenir les éleveurs, lésés dans l’affaire Veviba

L’affaire Veviba connaît de nombreux rebondissements depuis la semaine dernière et les témoignages alarmants se succèdent. De quoi faire réagir la Fédération Wallonne de l’Agriculture qui a réuni ce dimanche en urgence son bureau dans ses locaux de Gembloux.

Mener une contre-attaque…

Objectif de cette réunion : décider des actions que la FWA doit mettre en œuvre pour défendre les intérêts des éleveurs dans « l’affaire Veviba ». Suite à ce « bureau extraordinaire », la FWA a confirmé « sa volonté de se porter partie civile afin de faire reconnaître les éleveurs comme une partie lourdement lésée dans le cadre de cette fraude ».

Autres objectifs de la FWA en se portant partie civile, c’est de « pouvoir avoir accès au dossier de l’instruction, ce qui est le droit le plus élémentaire des éleveurs. De participer pleinement aux démarches et aux réflexions qui se mettent et se
mettront en place dans les prochains jours, pour chercher activement des pistes de solutions concrètes permettant d’empêcher que de telles fraudes économiques (menant in fine à une fraude sanitaire) se reproduisent, et afin d’assurer une meilleure transparence des mécanismes économiques au sein de la filière viande.

Dans les jours qui viennent, la FWA se dit déterminé « à suivre ce dossier heure par heure et de continuer à communiquer sur les avancées au jour le jour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.