Gembloux : 100 réclamations contre la ligne haute tension d’Elia

Le projet de nouvelle liaison électrique reliant les communes de Jemeppe-sur-Sambre et Gembloux avait provoqué énormément de réactions dans la région. Le dossier avait été présenté début mars. Depuis, selon Belga, près de 100 réclamations ont été introduites auprès d’Elia, le gestionnaire de réseau de transport d’électricité.

A Gembloux, les autorités veulent que la ligne soit enterrée

Début mars, Elia avait présenté son projet. Objet : détruire une ligne haute tension entre Auvelais et Gembloux et en construire une nouvelle à l’horizon 2020. En cause : la vétusté des liaisons actuelles qui arrive en fin de vie.

Elia a voulu proposer un nouveau tracé qui limite autant que possible les zones d’habitat et le surplomb des maisons. Mais les oppositions sont très rapidement arrivées.

Les riverains des communes concernées (Jemeppe-sur-sambre et Gembloux) avaient été invités à faire des remarques concernant ce dossier. Et ils l’ont fait. Le délai avait été fixé au 21 mars, mais a été prolongé après une demande du bourgmestre de Gembloux jusqu’au 4 avril.

Au total, Elia a reçu une centaine de courriers de réclamation. Ceux-ci portent en majorité sur les aspects liés à la santé, au paysage et à environnement. Ces remarques vont, à présent, être traitées et seront analysées par un expert indépendant de la Région wallonne.

Elia et l’expert devront maintenant remettre un rapport qui permettra de répondre à toutes les interrogations des citoyens. Du côté d’Elia, on affirme que les réclamations seront prises en compte dans le cadre de ce projet de construction de ligne haute tension.

Une mobilisation avait eu lieu le 20 mars à Gembloux

Une réunion publique d’information avait eu lieu sur le sujet fin mars à Corroy-le-Château. A la demande de la ville de Gembloux, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité Elia était venu présenter son avant-projet de ligne haute tension entre Jemeppe-sur-Sambre et Gembloux. Une ligne qui passera à proximité du village de Corroy.

Ses habitants, aujourd’hui toujours inquiets, avaient réagi lors de cette soirée d’information. Nous avions réalisé un reportage à ce propos que vous pouvez consulter ci-dessous :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *